* *
* *
Articles

Fermer BIAGNE 10 ANS !

Fermer PRESENTATION BIAGNE

Fermer RAPPORTS

Fermer RUBRIQUE MEDICALE

Fermer TEMOIGNAGES

Photos

Fermer  ASSOCIATION

Fermer  BIAGNE 10 ANS !

Fermer  MISSIONS A MBOUO

Fermer  MISSIONS CAMEROUN

Fermer  MISSIONS EN FRANCE

Fermer  ODONTOLOGIE

Fermer  TROMBINOSCOPE

Fermer  UDM - AED

Fermer  VISITE CAMEROUN

Recherche




news.gifNouvelles

Drapeau_Cameroun.gifAPPRENDRE A SERVIR SANS CONTREPARTIE - par TOF le 13/05/2015 @ 09:06

Apprendre à servir sans contrepartie

Bénévolat. La culture du dévouement désintéressé au service de l’humanité était au centre de l’assemblée générale de l’antenne camerounaise de Biagne, une association humanitaire créée en France.

Lorsque les associations organisent leurs assemblées générales, c’est souvent pour renouveler le bureau ou voter les budgets. Au lieu de quoi, la vingtaine de membres de l’antenne camerounaise de Biagne, qui s’est réunie dimanche dernier, 3 mai 2015, dans un collège de Bafoussam, a eu droit à une véritable leçon sur le bénévolat. « Il s’agit d’apprendre à vaincre l’ingratitude : mettre un peu de son argent dans un projet, un peu de son temps et en retour ne rien recevoir, si on ne vous accuse pas de blanchiment », explique Hervé MOGTO TAMNOU, le président de cette association humanitaire dont le siège est à Saint Etienne, en France. En bien, le témoignage de Caroline Sojip, mère d’une patiente handicapée à la suite d’un accident de la circulation, alors qu’elle s’apprêtait à soutenir un master 2 en contentieux et arbitrage en droit des affaires à l’Université catholique d’Afrique centrale, est venu rappeler aux participants les moments de satisfaction morale qui peuvent exister. «Sans vous, ça aurait été très compliqué. Elle vient de soutenir après deux ans d’interruption, avec une mention satisfaisante », a-t-elle annoncé. Biagne lui a offert un lit médicalisé et un fauteuil roulant. Sa ré-éducation a été assurée gratuitement par Hervé Mogto, enseignant de masso-kinésithérapie à l’Université des Montagnes. « Une fois, il a raté son vol en s’occupant d’elle », a-t-on appris.

« 90% d’Africains ne comprennent pas qu’on fasse du bien sans être rémunéré. Le bénévolat est ingrat mais il permet de donner vie à nos rêves », observe Hervé Mogto. Il permet notamment de graver les noms dans l’histoire. Avec des médecins, prêtres, ingénieurs et autres, il pense que Biagne est capable d’éduquer par ses actions la population camerounaise, pour le dévouement  à l’autre. Reconnue d’utilité publique en France depuis le 25 mai 2000, Biagne [la paix, le bien-être en langue ghom’ala] veut améliorer la qualité des soins primaires et spécialisés dans différentes structures sanitaires au Cameroun. Elle collecte et achemine du matériel technique et assure la formation continue du personnel médical et paramédical. Agréé par le Minatd en 2012, Biagne a travaillé à l’équipement d’un cabinet dentaire à l’hôpital Ad Lucem d’Obobogo (Yaoundé) et à la réhabilitation de l’hôpital protestant de Mbo-Bandjoun. A son actif, plus d’un milliard Fcfa de matériel et de biens divers mobilisés. Pour les prochaines années, elle compte créer une antenne au Canada, créer des activités génératrices de revenus et multiplier ses partenaires, en intégrant des dispensaires de brousse et des orphelinats. Pour ce faire, l’antenne Cameroun a mis sur pied un conseil d’orientation formé de Jean Nkom, Estelle Ngamgo, l’abbé Isidore Talla, Blaise Netong et Philippe Sadefo.

Franklin Kamtche

Quelques images des participants sous ce lien

 


2013 Container d'octobre
Contacts
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

^ Haut ^